Rechercher un article


Quelques mots sur qui je suis :

Gérard Guichardon

Un psychopraticien qui a choisi de se présenter comme psychéthérapeute® (appellation que j'ai déposée)

J'ai une expérience de vie très diversifiée.

Issu d'une famille ouvrière pauvre, tout jeune homme, j'ai connu le travail en usine, puis une activité technico-commerciale, j'ai ensuite enseigné à titre professionnel les arts martiaux, après cela je me suis orienté vers l'éducation spécialisée. À chaque "re direction", je suis allé chercher (en cours d'emploi) le diplôme qui me permettait l'exercice du métier.

C'est là je crois que la passion de la psychologie que j'avais à 20 ans c'est

véritablement concrétisée.

C'est dans ce travail avec les enfants de tous âges (et leurs parents) que, pour la première fois, j'ai approché au plus près la souffrance humaine dans son aspect cybernétique (interractionnel), psychosociologique, voire psychopathologique.

Pour y faire face, j'ai ressenti le besoin d'aller me mieux connaitre et j'ai engagé diverses thérapies personnelles.

La passion éveillée (réveillée), je me suis formé depuis à diverses approches avant d'ouvrir mon cabinet.

Dans ma pratique de la psychothérapie, j 'ai d'abord cru que les expériences dont j'ai bénéficiées dans mon parcours de vie allaient tout naturellement m'amener à travailler avec les enfants, les ados. Et au fil des mois, puis des années, ce sont les adultes, seuls et en couple qui se sont imposés (même si, souvent, ce sont leurs enfants, qu'ils m'amènent, qui leur permettent de conscientiser leur besoin de se faire aider personnellement). Ultérieurement, à la suite d'une formation à une approche particulière de recherche de mémoires traumatiques, des personnes ayant subit dans l'enfance des violences diverses se sont présentées dans ma "clientèle".

Ma pratique est éclectique, même si le face à face de type analytique et "l'Approche de l'enfant Gigogne®" sont aujourd'hui les bases de mon exercice professionnel. Enfant Gigogne

Depuis fin 2003 (ouverture de mon cabinet), j'ai pu constater que c'est en premier chef la relation de confiance qui s'installe entre le demandeur et le praticien qui permet grandement la réussite de la thérapie. Que la qualité d' écoute et de présence du thérapeute face à la personne en demande d'aide psychologique est primordiale, quelle que soit l'approche utilisée. Si le profond respect de "l'Autre" n'est pas présent, la thérapie est vouée à l'échec.

Et comme psychopraticien, je considère la transparence comme un dû à ses clients/patients/thérapisants, j'invite ceux qui veulent en savoir plus sur moi à voir mon site : http://www.psy38.com/

 

Connexion membres et sympathisants

N° Adhérent:

Mot de passe:



Créer / Modifier Mot de passe
Devenir Membre



Conception Nexy création site internet Lyon Grenoble et Bourgoin Jallieu