Rechercher un article


 

Pour information aux lecteurs : les articles diffusés dans cette rubrique ne sont pas nécessairement l'expression de la position de PsY en mouvement, mais des sujets de discussions, de réflexions entre collègues membres de la Fédération. Les commentaires ne sont accessibles qu'aux adhérents. Pour lire les commentaires et poster votre avis, rendez vous à la page : "devenir membre"

 

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Fin de vie et accompagnement psychothérapeutique

 

 

Plusieurs études concernant le « temps du mourir » commencent à voir le jour, notamment de la part de professionnels des soins palliatifs. Axelle van Lander, psychologue en soins palliatifs au CHU de Clermont-Ferrand, publie « Apports de la psychologie clinique aux soins palliatifs» (Éditions Érès). Elle explique : « Je voulais décrire pourquoi, et notamment chez ceux qui souhaitent maintenir jusqu’au bout les entretiens avec les psychologues, la fin de vie peut devenir, du point de vue identitaire, une opportunité ».

Ce sont 344 patients admis en soins palliatifs et 1120 entretiens menés par 26 psychologues qui ont constitué la base de ce livre, qui se présente comme une étude sur « la crise du mourir ». La psychologue a ainsi pu établir que « même aux dernières heures, les changements identitaires sont encore possibles pour la personne, ce qui signifie d’une certaine manière qu’elle peut être vivante jusqu’au bout ».

 

 Etayée par les rencontres avec les psychothérapeutes, cette étude mesure « combien cette crise du mourir, comme beaucoup de crises dans nos vies, est aussi une opportunité de se retrouver avec - et déployer - de nouvelles composantes de son identité », comme le décrit Axelle van Lander qui ajoute : « Jusqu’au bout, on a besoin de l’autre, d’avoir des interlocuteurs, pour être soi-même ».

 

Liens :

http://www.genethique.org/fr/fin-de-vie-meme-aux-dernieres-heures-les-changements-identitaires-sont-encore-possibles-pour-la#.WEPKA1xSr3U

 

http://sante.lefigaro.fr/article/fin-de-vie-le-temps-d-etre-enfin-soi-

 

Note du veilleur Stéphane Guillemarre : La fin de vie reste, et peut-être plus qu’à d’autres moments de la vie, un temps de croissance et de transformation intérieure.  Comment l'accompagner ? Comment écouter les proches ?

 

Connexion membres et sympathisants

N° Adhérent:

Mot de passe:



Créer / Modifier Mot de passe
Devenir Membre



Conception Nexy création site internet Lyon Grenoble et Bourgoin Jallieu