Rechercher un article




 

 

 

 

 

Pour information aux lecteurs : les articles diffusés dans cette rubrique ne sont pas nécessairement l'expression de la position de PsY en mouvement, mais des sujets de discussions, de réflexions entre collègues membres de la Fédération. Les commentaires ne sont accessibles qu'aux adhérents. Pour lire les commentaires et poster votre avis, rendez vous à la page : "devenir membre" 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Psychosomatique ?

 

« Ne cherchez pas, c'est dans la tête »... dit-on en plaisantant....

« Vous n'avez rien ! C'est psychosomatique ! » dit le médecin... C'est « Le Malade Imaginaire » de Molière ? La psychiatrie parle de malades hypocondriaques... « on a fait tous les examens, vous n'avez rien » !

 

Et pourtant la personne souffre...

 

Il y a parfois des symptômes repérables par la médecine... mais sans cause organique... C'est une maladie dite essentielle, ou cryptogène (c'est à dire dont l'origine est cachée, mais avec des racines grecques ça fait plus scientifique pour avouer son ignorance!)

 

Et puis il y a les maladies auto-immunes, quand le corps s'auto-détruit, on ne sait pas vraiment pourquoi...

 

Mais on en meurt...

 

Quand j'étais étudiant en Psycho je me demandais pourquoi on nous faisait suer avec un certificat de psycho-bio, on nous faisait disséquer des grenouilles, des cervelles d'agneau conservées dans du formol dont je retrouvais l'odeur chaque fois qu'on nous proposait une cervelle d'agneau aux câpres ou meunière au Restaurant Universitaire, (Beurk!)

...on nous obligeait à faire souffrir des souris dans des labyrinthes électrifiés...

...on nous faisait des cours sur la thyroïde, sur les glandes surrénales, sur le système sympathique et para sympathique (ce que je ne trouvais pas du tout sympathique!)

Et un jour comme il fallait préparer dans le cadre d'un partiel un exposé sur le système endocrinien, j'ai fait le lien entre les émotions, le stress et les productions hormonales comme adrénaline, cortisone etc... Ce qui m'a valu une excellente note pour ce certificat... (que j'ai raté par la suite à cause d'une note éliminatoire au second partiel! Mais ce n'est pas grave...je m'en suis remis.)

 

A la même époque, en étudiant « études sur l'hystérie » de Freud je trouvais fort intéressante cette découverte que parfois « le corps exprime avec des maux, ce qui ne s'exprime pas avec des mots » comme dit le jeu de mots... Mais on en restait à l'idée de maladie imaginaire ?

 

Puis par la suite, au cours de mon activité professionnelle au cabinet, d'autres expériences m'ont amené à réfléchir différemment.

 

Une jeune fille qui vient me voir pour un problème de vaginisme (impossibilité de la pénétration au cours de l'acte sexuel) sans aucune cause gynécologique selon sa gynéco... (c'est psychosomatique!) Au cours du premier entretien je ne perçois aucun tabou sexuel, aucune agression sexuelle non plus... à l'aide d'une technique d'ancrage issue de la PNL on retrouve un traumatisme oublié d'un accident de ski avec choc dans la zone génitale, quand elle était petite fille. On traite le traumatisme, et le vaginisme (qui est un problème dans le corps!) disparaît... Si le Psy que je suis est content, le rationnel qui est en moi se pose des questions : comment ça marche ?

 

Une jeune femme vient me voir car son chirurgien lui suggère de chercher une aide psychologique pour supporter la radiothérapie suite à l'ablation de son sein gauche dont le cancer vient d'être diagnostiqué. Dès le premier entretien je perçois chez elle une colère refoulée... je le lui dis et elle m'explique que quelques semaines avant ce diagnostique elle a découvert un vol à son détriment par quelqu'un de sa famille et elle me dit : ce que ça m'a fait là (en montrant son cœur) on ne pourra jamais me l'enlever ! (avec le geste de la main enlevant quelque chose de... là où est le cœur... et le sein gauche qu'on lui a enlevé!) Nous traitons la colère, la rancune... elle retrouve la paix en elle... et l'oncologue est surpris de la rapidité avec laquelle les soins avancent. En quelques mois l'arrêt de travail prescrit pour un an n'a plus de raison d'être...

 

Dans la même période un client me dit au cours d'une séance : « ce que vous dites, c'est ce que me dit mon médecin, le docteur Dransart » (auteur de « la maladie cherche à me guérir ») J'achète ce livre... qui me fait de nouveau réfléchir.

 

Puis je découvre « psychobiologie de la guérison » écrit par un collègue de Milton Erickson qui me renvoie à mes premières questions d'étudiant en psycho bio...

 

Puis, comme je commence à porter des lunettes de vieux (j'approche la cinquantaine à l'époque) je découvre « voir clair, comment abandonner ses lunettes » et depuis 20 ans maintenant j'ai oublié dans quel tiroir j'ai pu ranger ces lunettes de vieux ! (c'est grave, docteur, d'avoir oublié?)

 

Puis une cliente, médecin, qui vient me voir pour son diabète qu'elle dit « psychosomatique »... Ce diabète qui augmentait malgré les médicaments commence à s'atténuer au cours de la psychothérapie où nous travaillons sur ses colères refoulées vis à vis de sa mère...

 

Par la suite, une cliente vient me voir en phase terminale du cancer du pancréas... Il lui restait quelques semaines à vivre et avait besoin de trouver en elle la force... Au bout d'un an pendant lesquelles nous avons travaillé sur ses... colères (encore!) son oncologue ne trouve plus trace de cellules cancéreuses... mais lui dit-il « rassurez vous, ça va revenir » ! « rassurez vous »... Pour ma part, je l'ai rassurée en lui expliquant que si la médecine reconnaît l'effet placebo (puissance de la conviction induite par le médecin qui permet de guérir...) ... Il existe aussi un effet nocebo (puissance de la conviction également induite pareillement qui permet hélas de mourir!)... Elle est décédée trois ans plus tard... Quatre ans de survie quand même !

 

MA RATIONNALITE SE REVOLTE !

J'ai besoin de comprendre !

 

D'autant qu'il n'y a pas bien longtemps une cliente revient me voir car, il y a 5 ans, en fin de psychothérapie, elle découvre qu'une douleur à l'épaule qui la faisait horriblement souffrir (et dont elle ne m'avait pas parlé, ce n'était pas le sujet de la psychothérapie!) avait disparu...la calcification visible à l'échographie n'existait plus !

 

MA RATIONNALITE SE REVOLTE !

J'ai besoin de comprendre !

Je ne suis pas thaumaturge, je n'ai aucun pouvoir... Je ne suis pas gourou d'une secte.

J'ai besoin de comprendre !

 

Je découvre les travaux du Dr Hamer qui malheureusement après des découvertes extraordinaires a, comme disent les jeunes « pété un câble » ce qui a nui  grandement à ce qu'il avait mis à jour...

Je m'abonne à la revue Néosanté  www.neosante.eu que je découvre par hasard, ce qui me permet par son intermédiaire de faire connaissance de Jean Claude FAJEAU  qui vient à l'Université d'été de la Fédération PsY en mouvement pour nous faire part que « toute maladie est psychosomatique »

Au cours de cette même Université d'été nous recevons Dan BREDT, ancien professeur en neurosciences à la Faculté de Lyon...qui nous propose une intervention sur le thème "Unité corps/psyché".

Et en même temps, (par hasard aussi ?) je trouve un bouquin « quand le corps dit NON ! » qui décrypte ce qui se passe dans le cerveau au niveau des neurones...

 

Et je commence à comprendre !

MA RATIONNALITE SE RASSURE.

 

Pour résumer rapidement  ce que j'ai compris :

 

Notre cerveau est fabriqué en trois parties, l’archéo-cortex que nous avons en commun avec tous les animaux, qui est le siège du réflexe, de la survie, des besoins vitaux ; le cortex limbique, siège des émotions, des ressentis, et le néocortex typiquement humain.

Si nous sommes en danger, c'est l'archéo-cortex qui prend les commandes, le néocortex, siège de notre intellect, est court-circuité, l’hypothalamus et l'hypophyse situés dans le cortex limbique envoient par neuro transmetteurs les consignes nécessaires pour que le système endocrinien produisent les hormones permettant au corps de mobiliser toute son énergie pour sauver sa peau... Après dépense de l'énergie, le corps se remet au repos.

 

Si le danger est, non pas concret (le lion qui veut me dévorer!) mais psychologique, symbolique (le parent ou le collègue de travail, le conjoint, qui me « bouffe »! par exemple) tout le processus physiologique se déroule à l'identique... sauf que je ne peux pas courir pour me sauver... et je ne peux décharger l'énergie accumulée ! Les hormones (adrénaline qui agit sur ma tension, cortisone anti inflammatoire etc..) restent dans l'organisme... et comme le danger demeure, le stress devient chronique...les décharges hormonales se poursuivent, cela s'accumule... sans pouvoir se décharger et... le corps dit NON ! Et met en place la maladie...comme solution au conflit, et je ne pourrai guérir qu'en résolvant pleinement ce conflit.

Et quand le stress d'origine s'est programmé dans l'inconscient, l'archéo-cortex continue à percevoir le danger pour la survie et le processus continue. Et quand la femme enceinte vit un traumatisme (décès d'un proche par exemple) son organisme envoie dans son corps ces mêmes hormones pour réagir au traumatisme... hormones qui, véhiculées par le sang, vont se diffuser par le cordon ombilical au futur bébé ...

 

Au Psy alors de mettre en place les outils thérapeutiques permettant de déprogrammer, et reprogrammer..

 

Et de même que nous n'avons pas besoin d'être experts en mécanique auto pour conduire notre voiture, de même le psy n'est pas obligé de connaître les dernières découvertes des neuro sciences pour conduire une thérapie... Par contre tout comme quand mon pied appuie sur l'accélérateur il vaut mieux que je sache que ce n'est pas la puissance de mon pied qui fait avancer la voiture, en psychothérapie aussi ayons l'humilité de savoir que ce n'est pas nous qui guérissons ! Nous aidons à l'auto guérison.

 

Et si la question de départ était :

 

Psychosomatique ?

 

La question finale ne serait-elle pas plutôt :

 

 

Somatopsychique ?

 


Note du veilleur Pascal Caro : Regard et réflexions de notre confrère et président de PsY en mouvement, Gérard Wéry sur la psychosomatique. 

 

Connexion membres et sympathisants

N° Adhérent:

Mot de passe:



Créer / Modifier Mot de passe
Devenir Membre



Conception Nexy création site internet Lyon Grenoble et Bourgoin Jallieu